Charte

Nous, adhérents de BIEN NAITRE, sommes des parents et des citoyens : nous nous engageons pour apporter notre témoignage et nos convictions dans tout ce qui a lien avec la naissance.

Les principes que nous défendons, et qui fondent notre action, s’articulent autour de deux axes :

Une dimension individuelle et familiale :

La grossesse, la naissance et l’accueil d’un enfant sont des périodes et des événements structurants dans la vie des individus, d’un couple et d’une famille. Ils s’inscrivent dans l’histoire spécifique des individus et de leur famille. Ils contribuent à construire l’identité individuelle et la relation aux autres. En ce sens, ils sont placés sous le signe du lien, et l’établissement de ces liens (père-mère, parents-enfants, enfant et parents avec le reste de la structure familiale, et avec l’environnement proche, dont les soignants) doit être respecté et favorisé. La mère, le père sont les acteurs essentiels de ces événements, leur responsabilité centrale doit être reconnue et valorisée. Ainsi les parents posent-ils des choix personnels légitimes quant au suivi de la grossesse, au déroulement de la naissance et à l’accueil de leur enfant. Ces choix doivent être entendus et respectés. Dans ce but, l’établissement du dialogue entre les parents et l’équipe médicale doit être un objectif central. Une famille se construit aussi dans la rencontre avec les professionnels autour de la naissance et les choix posés feront sens dans son histoire.

Aussi la technique ne doit-elle jamais être un préalable, mais un outil de réponse aux choix et attentes des parents, et aux impératifs médicaux. En dehors de toute pathologie, le respect de la naissance physiologique doit rester au centre des préoccupations de cette équipe en accord avec les parents. C’est bien, dans ce domaine, la sécurité globale de la mère, de l’enfant qui doit être visée : une sécurité médicale, certes, mais également élargie à la sécurité psychique, affective, émotionnelle. Le bébé est un individu à part entière, dont l’intégrité physique, psychique, affective et émotionnelle doit être reconnue et respectée.

Une dimension citoyenne et politique :

Les temps de grossesse et de naissance ne sont pas seulement accueil d’un enfant dans une famille, mais plus largement dans un environnement social. Il s’agit aussi pour une société d’accueillir un citoyen. Nous croyons que les choix en matière de naissance doivent être porteurs des valeurs de la société pour reconnaître des individus-citoyens autonomes et responsables. Dans ce sens, les parents-usagers du système de périnatalité doivent être partie prenante de ce système, pour son amélioration, sa structuration et son évaluation. La concertation entre usagers, gestionnaires de santé et professionnels doit être au centre du processus de décision. Il ne s’agit pas de se limiter à une simple démarche de consultation des usagers.

A partir de ces principes, nos engagements et notre action se répartissent selon plusieurs thèmes  :

 

  • Aider les parents et futurs parents à identifier les pratiques et les voies qui répondent au mieux à leurs attentes en terme de vécu de grossesse, d’accompagnement à la naissance, d’établissement des liens, etc, de manière à ce qu’ils trouvent de façon autonome leur chemin propre vers la parentalité.
  • Etre un lieu d’écoute, recueillir des témoignages et capitaliser sur ces retours d’expérience, ces différents vécus (des traumatismes jusqu’aux naissances épanouissantes et harmonieuses). Ces retours d’expérience sont destinés à améliorer la connaissance du ressenti des usagers. Ils doivent également nourrir l’instauration et l’amplification du dialogue entre usagers et professionnels de la naissance.
  • Etre un vecteur de communication entre usagers et professionnels, en respectant les attentes et les impératifs de chacun.
  • Etre des observateurs en matière de pratiques périnatales, en privilégiant les valeurs d’éthique, de respect de l’autre.
  • Contribuer à la mise en relation et au partage des connaissances au sein des associations impliquées dans la périnatalité.
  • Favoriser l’émergence d’une réflexion de fond impliquant tous les acteurs concernés par les pratiques périnatales, et participer à l’élaboration de projets respectueux des attentes et des droits des usagers.
  • Représenter les usagers au sein du système de santé : faire entendre leur voix, et faire respecter leurs désirs et leurs choix.

Charte adoptée à l’assemblée générale du 26 novembre 2005