Archives de catégorie : Témoignages

Stéphanie, 22 mars 2012

Bonjour Chantal,
Je prends enfin quelques instants pour vous remercier pour le café parents de jeudi dernier.
Notre présence à vos côtés avait pour principal but de mettre mon conjoint « dans le bain » de ce vaste sujet qu’est le projet de naissance.
Pleine de mauvais esprit que je suis ;-) j’aurais pu parier que nous le perdrions à 19h30. Il a en effet la faculté de s’endormir partout surtout après une bonne journée de travail commencée à 4h du matin !
Et bien non ! Il est rentré dans le sujet et moi qui croyait qu’à chaque fois que je lui parlais du dernier livre de Maïtie lu ou de la dernière conférence à la maison de la parentalité il ne m’écoutait pas et bien je me trompais !
Sachant que depuis quelques semaines dès que j’abordais le sujet de l’accouchement il n’avait pas l’air de se sentir très concerné j’avais pas mal de doute sur sa capacité à être à mes côtés le jour de l’accouchement. Grâce à ce moment passé en votre compagnie je suis sortie du café parents en lui disant que je ne savais pas s’il en aurait envie et/ou s’il s’en sentirait capable mais que pour ma part j’étais certaine qu’il en était capable :-) !
Et cerise sur le gâteau j’ai moi aussi appris des choses :-) !
Pour tout cela je voulais donc vous remercier car grâce à vous j’ai chassé un doute de mon esprit et ça n’a pas de prix (pour paraphraser une publicité connue) ;-) !
Et bien sûr nous ne manquerons pas de vous tenir informée de la suite des évènements.

M. D., mai 2011

Bonjour Chantal,
Mon bébé va avoir 1 an dans une semaine.
Forcément, je repense à sa naissance.
Forcément, je repense à vous.
C’est à mon septième mois de grossesse que j’ai fait votre connaissance.
Paniquée d’avoir découvert qu’aucune structure à Lyon ne me permettrait d’accoucher naturellement, je vous ai appelée en pleurs.
On m’avait donné votre numéro à la maison de la parentalité à Lyon.
Quelle chance !
Grâce à vous, j’ai appris que j’avais des droits et que je pouvais les faire respecter.
J’ai rédigé mon projet de naissance.
Cela m’a permis de formaliser les choses et de clarifier ce que mon mari et moi voulions et ce que nous ne voulions surtout pas.
J’ai découvert que je pouvais essayer d’obtenir une place à G.
L’accueil y a été bienveillant et respectueux.
J’ai obtenu une place et le moment venu, mon accouchement s’est déroulé le plus naturellement possible.
J’ai mis au monde notre fils avec l’aide de son papa.
La présence des sages femmes a été professionnelle, mesurée et très discrète.
C’est le moment le plus magique qu’il m’a été donné de vivre.
Votre association fait en sorte qu’un moment aussi précieux que la naissance d’un petit être, de sa maman et de son papa, puisse avoir lieu en toute sécurité et de la manière la plus humaine possible.
Pour ce que vous avez offert à notre famille, Merci.
Pour ce que vous faites pour le droit de venir au monde naturellement, Merci.

L., 30 janvier 2011

Bonjour,
En fait on s’est rencontrés sur le salon baby de l’année dernière, j’etais enceinte, et ensuite nous sommes venus à une de vos réunions… ce qui nous avait fait enormément de bien.
Voilà, depuis j’ai accouché d’un petit L. qui va avoir 8 mois, et sa naissance s’est passée comme nous le souhaitions, intime, très peu médicalisée (sans péri et sans perfusion),pleine d’humanité et d’amour. Nous avions fait un projet de naissance quasiment respecté par la sage femme, sauf pour l’épisiotomie (elle ne m’a même pas dit qu’elle en faisait une, et depuis ma cicatrice me fait mal… mais bon). J’ai accouché à S., que je recommande aux futurs parents.
J’ai allaité mon p’tit loup jusqu’à peu, nous profitons des bienfaits de l’écharpe de portage… et nous avons un super p’tit gars, très zen, confiant, souriant, qui s’adapte à tout et qui adore manger à la cuillere de bons légumes!!!
Merci car vous avez été un des maillons de la réussite de la belle naissance de notre fils.

B. S., 10 janvier 2011

Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je vous ai appelé il y a un an pour vous demander comment avoir un accouchement naturel dans la région lyonnaise. J’avais eu mon premier enfant en Angleterre et je ne savais pas comment ça se passait en France. Vous m’aviez dirigée vers la maternité de G. et vers un cabinet de sage femmes libérales à Chamagnieu.
Alors j’ai voulu vous écrire pour vous donner des nouvelles.
J’ai donc été suivie par N. M. qui est la sage femme qui partage le cabinet avec R. M. Elle n’avait jamais fait d’accouchement seule donc pour moi elle a demandé à être acceptée par G. pour avoir accés au plateau technique.
Le dimanche 20 juin, j’ai commencé à avoir des contractions en milieu de matinée et je l’ai appelée vers 14h. Nous nous sommes retrouvés à son cabinet, elle m’a examinée et j’étais à 5-6 cm. Donc départ pour la maternité où nous sommes arrivés à 16h15.
Je suis rentrée entourée de mon mari (Dan) et de ma sage-femme et nous n’avons vu personne d’autre. Direction la salle nature où je me suis mise dans la baignoire. Au bout d’un moment, je commençais à gérer difficilement donc elle m’a fait sortir et j’étais à 9. On s’est installés tous les trois sur le lit-plateforme et la petite est née peu de temps après.
Je n’ai eu aucune drogues que se soit, aucune interventions autre que N. Nous avons tellement vu personne que l’on se demandait si la maternité était au courant de notre présence. La petite n’a jamais été séparée de moi après la naissance et les interventions médicales sur elle se sont résumées à la pesée, du colyre dans les yeux, un peu de vitamine et le soin du cordon. Tout fait par N. sur le lit-plateforme devant nous.
Elle m’a ensuite recousue et presque 4h après la naissance, nous avons quitté la salle pour être dirigés à l’étage où nous avons été accueillis par une équipe très sympa et respectueuse.
Ca a été un accouchement de rêve (honêtement, ça a été rapide et heureusement!). J’ai vraiment eu l’impression que nous avons mis ce bébé au monde à 3. Mon mari était complètement impliqué pour me masser le dos et me soutenir et faire venir la petite au monde. Pour lui c’est un souvenir merveilleux, tellement différent du premier où il s’était senti impuissant, sur la touche et très stressé par tout le médical qu’il ne comprenait pas.
N. a été parfaite, très pro et très près de nous pour nous diriger et nous guider.
Le séjour à la maternité a été très agréable, mais finalement tout allait tellement bien que nous n’avons pas eu besoin d’aide. L’accouchement ayant été rapide, je n’ai pas été fatiguée et l’allaitement s’est mis en place tout seul et en plus la petite a bien dormi dès le début.
Des accouchements comme ça on en ferait tout les jours (enfin peut-être pas quand même!).
J’ai adoré le fait qu’il n’y ait eu aucune drogue, que nous avons jamais été séparés de notre petite Pia et surtout qu’il n’y ait eu aucune intervention d’autres personnes, même « pour voir ». C’était comme à la maison avec l’assurance de l’hôpital.
Voila, je voulais vous faire partager ça pour que vous ayiez un témoignage de plus pour encourager d’autres femmes à accoucher comme ça. Je suis bien consciente que nous avons été privilégiés mais aussi, nous nous en sommes donné les moyens, en passant du temps à rechercher et à se renseigner pour obtenir ce que l’on voulait. Et merci à vous d’avoir été au bout du fil à un moment donné pour discuter et pour m’aider à faire les choix que j’ai faits.
Maintenant Pia a presque 6 mois et je suis convaincue que de l’avoir mise au monde dans de telles conditions fait que nous sommes très proches et que je suis complètement gaga d’elle!

Sara, décembre 2010

Grâce à l’association Bien Naître, nous avons eu des informations claires et précises que l’on ne trouve ni sur les sites Internet ni dans les livres… Ces éclairages nous ont permis de faire des choix conscients pour la naissance de notre deuxième enfant : où faire le suivi de grossesse et les examens prénataux, quelle maternité choisir, quand rentrer à la maison après la naissance.
Nous nous sommes sentis acteurs au lieu de nous en remettre au hasard ou de nous laisser faire sans comprendre. Ce fut au final une grossesse et un accouchement paisibles, en accord avec nos souhaits.
Merci pour vos précieux conseils et votre bienveillance.

Céline, décembre 2010

N’étant pas satisfaite de mon premier accouchement à l’hôpital, j’avais contacté votre association pour avoir des renseignements sur les possibilités d’accouchement physiologique (notamment à domicile, l’AAD). J’ai pu échanger de nombreux messages avec Gaëlle et Chantal et venir à un café naissance pour parler du vécu de ce premier accouchement.
Mon enfant est bien né à la maison, c’est une grande fierté pour son papa et pour moi et également une source de force intérieure pour nous trois.
Aussi je vous remercie sincèrement de m’avoir permis de m’orienter vers l’AAD, de m’avoir donné les clefs pour y réfléchir et me préparer moi-même pour cet accouchement, sans attendre tout d’une équipe médicale peu à l’écoute de nos souhaits le jour J et contrainte par tout un tas de protocoles. Merci donc d’exister et de proposer votre aide et votre soutien aux parents !

Florence, 2 novembre 2010

Les débuts de ma deuxième grossesse ont été difficiles : diabète diagnostiqué dès le 1er mois (donc mise sous insuline et orientation vers une maternité de niveau 3), décollement (repos allongée). J’ai contacté l’association Bien Naître au moment où on me proposait une amniocentèse car les résultats des marqueurs sériques étaient mauvais. Je tenais à faire cette amniocentèse pour être rassurée, mais à cause du décollement et du diabète, j’étais très inquiète des risques supplémentaires de fausse couche. Or dans l’hôpital ou j’étais suivie, il n’y avait pas moyen de discuter de ça : soit je voulais l’amniocentèse et on la faisait, soit je ne la voulais pas et on ne la faisait pas. Chaque rendez-vous était réglé en 5 minutes montre en main. J’étais extrêmement angoissée, et cet accueil expéditif ne me donnait pas confiance en cet hôpital (pourtant renommé « techniquement »).
Chantal a pris le temps d’entendre mes inquiétudes, mes questions. J’avais besoin de cet espace d’écoute pour pouvoir prendre une décision (quand faire l’amniocentèse, où la faire, continuer ou non le suivi dans cet hôpital). Je vous suis très reconnaissante d’avoir été là, et de savoir écouter, sans juger, en respectant les choix, les craintes, la personnalité des parents.
Merci, et longue vie à Bien Naître!

Magali, 27 octobre 2010

J’ai rencontré Bien Naître car je souhaitais réaliser un projet de naissance pour mon premier enfant et j’étais un peu perdue dans le monde de l’accouchement. Outre la multitude d’informations et d’aide que vous m’avez apporté, j’ai pu trouvé auprès de l’association réconfort et soutien. Pour tout cela, je vous remercie vivement et je reviendrai vers vous avec encore plus de questions lorsque l’envie du deuxième enfant arrivera!

Carole, 19 octobre 2010

C’est avec plaisir que je reçois des nouvelles de votre association.
Mon mari et moi vous avions rencontré lors d’un café-parents il y a 4 ans alors que j’étais enceinte de notre fille Lilou (qui a 3 ans aujourd’hui et qui se porte à merveille).
Et cela m’a beaucoup aidé de vous rencontrer (projet de naissance, discussion avec l’équipe de l’hôpital, les soins de bébé n’ont pas tous été fait et surtout ils ont été fait avec Lilou sur moi…).
Autant de choses qui ont fait que la naissance de ma « belle » s’est faite dans de belles conditions et je vous en remercie de tout mon coeur.
Je vous souhaite une belle continuation.[…]

Cécile, octobre 2010

Par le biais de l’association, j’ai pu me poser certaines questions sur le type d’accouchement que je souhaitais, sur l’accompagnement pendant et après la grossesse, sur les événements qui peuvent se produire pendant la naissance et la manière de s’y préparer, sur l’allaitement. Mon premier accouchement ne m’a pas laissé la possibilité d’accompagner mon bébé vers la sortie comme je le souhaitais mais j’ai pu me rattraper lors de la naissance de mon deuxième enfant plusieurs mois plus tard. Je sais que ce sont toutes ces questions (et réponses) qui m’ont permis d’accepter et de bien vivre les deux situations.